Discours de M. le Maire, pour l'inauguration de l'école

Discours du Maire Didier ROUJEAN  pour l’inauguration de l’école le 3 octobre 08


Monsieur Le président du conseil général,
Madame la députée,
Monsieur l’Inspecteur de l’Education Nationale, représentant l’état
Madame la conseillère générale,
Monsieur le président de la communauté de communes,
Monsieur le maire de Saint Cezert notre partenaire du RPI Le Burgaud Saint Cézert
Messieurs les maires du canton de Grenade,
Monsieur le représentant du commandant de gendarmerie,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames, Messieurs,

La construction d’une école dans un village est le plus beau témoin de sa vitalité.
Inaugurer une école est un acte majeur pour l’avenir d’une commune.

Avoir ce privilège, pour un maire, est d’une rare importance. Surtout quand il intervient à la fin d’un long processus et que la qualité de la réalisation s’avère être à la hauteur de nos rêves. Vous avez pu en juger par vous mêmes.

Une telle manifestation reste avant tout le signe de la bonne santé démographique de notre commune, de celle de Saint Cézert avec qui nous partageons le regroupement pédagogique et du canton de Grenade en général.

Car notre petit pays est un pays dynamique, attractif, où il fait bon vivre. C’est un pays accueillant, où de nouveaux venus, jeunes pour la plupart, ont choisi de s’installer de manière définitive, quand d’autres ont eu à cœur de le léguer à leur descendance.
Il fallait donc une école : nous l’avons imaginée, nous l’avons construite et aujourd’hui elle est là pour nous, pour vous, et surtout pour nos enfants.

Et nous voici réunis pour l’inaugurer, heureux de la présence à nos côtés de tant d'amis qui nous ont soutenus et encouragés dans toutes les étapes de l’élaboration de ce grand projet. Je vous demande la permission de les remercier :

Monsieur Pierre IZARD, qui n’a pas pu, hélas, nous honorer de sa présence
à cette cérémonie. Sans le soutien  du conseil général et sa politique d’aide aux communes, une telle réalisation n’aurait pu voir le jour.

Je tiens donc à remercier Madame la conseillère générale, Véronique Volto qui est notre interlocutrice privilégiée et l’indispensable maillon qui nous rattache aux instances départementales comme le fut madame  Marie Thérèse Gouze avec qui nous avons travaillé à l’origine de ce projet et qui nous a accompagné dans toutes les réalisations menées à bien lors des  précédents mandats.

Madame la députée, Françoise IMBERT, nous nous réjouissons de votre présence à nos cotés et nous vous sommes reconnaissants de l’intérêt que vous avez toujours porté à l’évolution de notre commune.

Monsieur l’Inspecteur d’académie, excusé et représenté par Monsieur l’Inspecteur de l’Education Nationale,
Nous avons beaucoup apprécié votre assistance pour la définition des nos effectifs, ce qui a permis, à la grande satisfaction des parents d’élèves, l’ouverture des postes nécessaires au bon fonctionnement de notre école.

Pour accéder à cette école, il a fallu réaliser des voies d’accès et un parking que nous inaugurons aussi aujourd’hui. Nous devons cela au service voirie de la   communauté de communes et à son ancien Président, monsieur Jean Jacques APINE qui s’est attaché à ce que toutes les communes du canton puissent bénéficier de prestations équivalentes sans considération pour leur taille. Ce souci d’équité dans une démarche solidaire est la première valeur soutenue par notre communauté de communes et il est toujours présent à l’esprit de son nouveau président, Rémi André.

Nous sommes en RPI avec la commune de saint Cézert. Nos deux communes ont depuis longtemps scellé des liens d’amitié et de fraternité en développant une forme d’intercommunalité nécessaire et naturelle.

Dans un moment difficile où nous avons dû créer, dans l’urgence, une maternelle, c’est la commune de ST Cézert qui a relevé le challenge et réalisé les investissements nécessaires pour accueillir nos enfants.

Aujourd’hui, c’est à notre tour d’accueillir les enfants de Saint Cézert en primaire dans cet établissement flambant neuf.

Et nous sommes  fiers de ce résultat en songeant à tout ce qu'il a fallu mettre en œuvre, à tous les obstacles qu'il a fallu vaincre pour atteindre cet objectif.  Après tant de veilles, tant de soucis, tant de moments de doute c'est le moment de la fête et du soulagement. A l’heure où  beaucoup de communes rurales ont des difficultés à maintenir leurs classes, nous mesurons la chance d’avoir réussi le pari un peu fou d’ouvrir une nouvelle école.

L’ancienne école avait été inaugurée il y a plus d’un siècle. Au fil du temps et des aléas de population, elle a bien failli disparaître. C’est dire le sentiment de satisfaction que nous ressentons en passant brusquement d’une école à classe unique à une école à trois classes avec une directrice et deux enseignants.
Nous avions prévu le développement de la commune et cette école pourra plus tard passer à cinq classes sans travaux exorbitants.

Nous tenons à féliciter l’architecte, Monsieur Paul Desgrez, pour la conception de ce projet et les différentes entreprises qui sont intervenues pour le mener à bien. 15 lots au marché attribué à 12 entreprises auxquelles il faut ajouter 6 fournisseurs pour les équipements. Syndicat d’électricité, Syndicat des eaux et D.D.A.F. service de l’équipement rural sont également intervenus pour la réalisation de ce projet.

Car ouvriers et artisans, ont largement participé à la réussite de cette réalisation.
De la même façon, les membres du conseil municipal, anciens et nouveaux, les employés communaux, ont joint leurs efforts pour que tout soit prêt le jour J.

Nous pouvons donc proclamer que la mission a été accomplie !

Souvenons nous :
Notre municipalité a décidé de mettre ce projet en route en 2005.
Après le choix de l’emplacement, nous avons procédé à l’acquisition foncière. 4 propriétaires étaient concernés et nous les avons réunis pour leur expliquer nos objectifs.
Séduits par la destination de service public de leurs terrains, ils ont accepté avec plaisir la proposition d’acquisition de la commune. Un 5ème propriétaire a été sollicité dernièrement pour aménager une entrée. Qu’ils soient remerciés pour leur sens civique.
Nous avons bénéficié, pour cet achat, d’un prêt sans intérêts du conseil général d’un montant de 74 617 € représentant 50% du prix d’achat le restant financé sur les fonds propres de la commune. 

Ce projet était en adéquation avec notre politique d’urbanisation qui nous a emmenés à avoir une réflexion d’ensemble sur les aménagements qui s’avéraient nécessaires à l’échéance de 10/15 ans.

En effet, la politique d’urbanisation que la commune mène depuis quelques années a entraîné la construction d’un certain nombre de logements et attiré de jeunes couples et leurs enfants. Ainsi, si nous sommes heureux de constater que la pyramide des âges de la commune rajeunit, signe indéniable de notre dynamisme et de notre expansion, nous restions, jusqu’à ce jour, préoccupés de ne pas être en mesure d’offrir les moyens suffisants d’accueil scolaire.

Les divers organismes ayant répondu favorablement à nos demandes, nous avons pu satisfaire cette attente très forte et rassurer un grand nombre de familles. L’école est le principal « maillon » du service public, le plus proche des concitoyens, celui auquel ils sont les plus attachés ; c’est assurément un point sensible dans le fonctionnement d’une commune.
 
Je dois d’ailleurs saluer ici les parents d’élèves et les remercier pour le soutien important qu’ils nous ont apporté. J’ai trouvé en eux des alliés précieux, des partenaires motivés et ouverts, soucieux du bien-être et du devenir des élèves comme du développement de leur village.

Au terme d’un chantier qui a duré 15 mois pour un coût global de 964 000 euros financé par 496 000 € de fonds propres de la commune, la vente d’un terrain municipal (375 000€) est venue abonder ces fonds propres de la commune, un emprunt limité à 185000 euros et des aides du conseil général de 40% du marché de travaux et de 50% sur les équipements, une aide de la réserve parlementaire de 2500.00€ sur l’équipement informatique et le mobilier, nous disposons donc :

DE 3 CLASSES
DE LOCAUX ANNEXES INDISPENSABLES
D’ UN REFECTOIRE ET DE SA CUISINE EQUIPEE
D’ UNE SALLE DE GARDERIE
D’ UN ESPACE VERT ATTENANT
Ce complexe a tenu compte des exigences du développement durable et des économies d’énergie par un chauffage en géothermie dont les capteurs extérieurs sont placés sous les espaces verts, d’une isolation des murs par une construction en briques de type monomur, de l’installation d’éclairage à basse consommation.
Il est situé au cœur du village, proche du centre historique et des futures constructions  mais en dehors de toute circulation automobile.
En effet, on accède a l’école par un chemin piétonnier et une passerelle. Le chemin enjambé par la passerelle sera lui également piétonnier et permettra à terme aux enfants de l’école d’accéder à une future zone sportive situé à 300 mètres sans avoir à emprunter une voie de circulation.

Nous sommes placés au centre de ce qui était autrefois, les jardins de la ville. Ce qui reste de ces jardins est classé inconstructible pour préserver le charme de cette campagne que l’on doit retrouver au sein du village pour rappeler que nous sommes en zone rurale.

D’ailleurs, chaque classe dispose d’un petit jardinet que les enfants pourront cultiver et y découvrir les merveilles que réalise la nature sans que nous y prenions garde.

Les classes sont orientées plein sud, avec une vision sur ces jardinets  et sur la campagne protégée de toute urbanisation future.

Notre école se veut confortable avec des salles claires, aérées, un équipement moderne et des locaux conformes aux normes actuelles.
 
C'est dans ces locaux sécurisants que nos enfants recevront un enseignement de qualité leur permettant, quelle que soit leur condition, de mieux se connaître, de comprendre et d’accepter les différences.

Notre conseil municipal se fait un devoir de veiller à l’éducation de la jeunesse et de lui offrir les meilleures conditions d’accueil.

Je voudrais, maintenant, m'adresser aux enfants, car, à côtoyer les choses familières, on a tendance à croire qu'elles ont toujours été là.
Je voudrais qu'ils comprennent les sacrifices que la collectivité s'est imposée pour leur assurer  un enseignement de qualité dans des conditions optimales. Il faut qu’ils apprécient ce qui a été réalisé pour qu’ils puissent apprendre dans un cadre agréable et favorable à leur travail !

Nous avons souhaité donner un nom à cette école et, après une consultation de la population, c’est le nom du premier spationaute français, Jean Loup CHRETIEN, qui a été retenu. Nous attendons son accord pour organiser une cérémonie de baptême.

Cette école que nous inaugurons aujourd'hui prend, à nos yeux, figure de symbole. L'école est le berceau de la République, soyons donc fiers de cet établissement et prenons en soin.

Mairie Le Burgaud

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés